Le chemin de Croix 2019 à la basilique Saint-Sernin, un événement à 3 dimensions.

François-Xavier de Boissoudy a peint les 14 toiles qui soutiendront notre prière ; il nous présente un Christ plein de douceur. L’exposition durera tout le temps du Carême, du Mercredi des Cendres 6 mars jusqu’au Dimanche de Pâques 21 avril.

Jean-Pierre Denis, écrivain, journaliste, directeur de publication de La Vie, nous partage sa méditation de la Passion du Seigneur à travers 14 poèmes. S’entrecroisent et dialoguent le mystère du Christ, les questions du croyant et l’actualité de notre monde. Un ouvrage aux éditions de Corlevour réunira cette création et cette composition. La médiation liturgique du Chemin de croix sera célébrée tous les vendredis de Carême à 15h.

Thierry Escaich, organiste titulaire de St-Étienne du Mont à Paris, improvisera, le 6/04 à 16h30, sur le Grand-Orgue Cavaillé-Coll de la Basilique. Il nous inscrira dans la grande tradition des chemins de croix où peintures, textes et musique servent et célèbrent la Passion.

Le Chemin de Croix pour l’Église catholique…

Sous l’impulsion des Franciscains, les Chrétiens se sont attachés à méditer, spécialement en Carême – les 40 jours qui précèdent et mènent à Pâques – les dernières heures de la Passion de Jésus. Cette méditation s’est élaborée en 14 stations qui reprennent et détachent chaque étape depuis la Condamnation à mort de Jésus jusqu’à la Mise au tombeau. À Jérusalem, la tradition fixe sur la Via Dolorosa le chemin que le Christ a parcouru. Au cours des siècles, des stations de chemins de croix ont été installées dans les églises pour permettre aux fidèles de se mettre à la suite du Christ souffrant pour son Peuple. Des illustrations, peintes ou sculptées, ont accompagnées cette dévotion et de nombreuses méditations ont été écrites pour soutenir la prière des fidèles.

En savoir +